Paris, Capitale du bien-être en entreprise

Après la Foodtech et la Fintech made in France… place à la HappyTech à la française! Emmanuel Macron veut faire de Paris la capitale mondiale des start-ups spécialisées dans l'expertise et l'écosystème du bien-être au travail. Le Président de la République et sa ministre du Travail, Muriel Pénicaud, ont  - très opportunément - choisi de surfer sur la vague des nombreuses start-ups et initiatives qui se créent dans le secteur. Le duo lancera début novembre une vaste mobilisation assortie d'une série de mesures pour promouvoir le wellbeing au travail. Et tenter de porter le label HappyTech à l'étranger. Reste à choisir le lieu du prochain raout : malgré son souhait, Muriel Pénicaud doit renoncer à l'organiser…  le wi-fi au ministère n'étant pas assez performant!

 

(...) lire l'article en totalité ici.

 

Make your employee life great again ? Selon une étude du cabinet Technologia, agréée par la rue de Grenelle, 3,2 millions de salariés actifs – 15 % de la population active – présenteraient un risque élevé de burn-out. Le coût du mal-être au travail, indique une autre étude de Mozart Consulting et du groupe Apicil, s'élèverait à 12.600 euros par an et par salarié.